lundi 11 juin 2018

Découvrez le nouveau design du RER NG


Des trains modernes en Ile-de-France

Le futur design du RER NG aux couleurs d'Ile-de-france Mobilités
Sous l’impulsion de Valérie Pécresse, Île-de-France Mobilités a engagé une politique ambitieuse d’accélération du renouvellement et des rénovations des trains de la Région.
 
Pièce importante de ce programme, le futur RER NG (Nouvelle Génération) est spécialement conçu pour la zone dense de l’Île-de-France. Il doit permettre d’améliorer la régularité des ligne D et E et offrir un confort moderne aux 1,23 million de voyageurs qui l’emprunteront au quotidien à la fin du déploiement des 255 rames prévues.
 
« J’ai tenu à ce qu’une attention forte soit exercée sur le confort dans nos trains qui doit répondre aux attentes des Franciliens en améliorant le service offert avec par exemple une vraie climatisation, des prises USB, un éclairage agréable et des systèmes de vidéoprotection totale », Valérie Pécresse, Présidente de la Région, Présidente d’Île-de-France Mobilités.
Valérie Pécresse (centre) après la signature du design avec Henri Pourpart-Lafarge, Alstom (gauche) , Guillaume Pepy, SNCF et Laurent Bouyer (droite) lors de la signature du design du RER NG.
Répondre aux enjeux de l’Ile-de-France : fluidité, confort et sécurité
L’architecture spacieuse, entièrement ouverte, du futur RER NG et ses portes de près de 2m de large permettent une grande fluidité, réduisant ainsi le temps d’échange entre le quai et le train.
 
Le RER NG présente un profil dynamique, fluide et volontaire, renforcé par la pente du pare-brise et par les 2 échancrures caractéristiques.



Les sièges colorés, reprennent l’esprit de ceux du Francilien, largement plébiscités par les voyageurs.
Le motif « Territoire », choisi par les franciliens lors d’une consultation sur internet (43% des 70000 franciliens se sont rendus sur le site), est composé de lignes de couleur, semblables aux lignes du réseau de transport, qui se superposent sur fond ton sur ton.




Les services offerts à bord sont adaptés aux 4 espaces de voyage distincts pour un haut niveau de confort. Les plateformes d’accueil facilitent la circulation, tandis que les premières plateformes des voitures d’extrémité permettent l’accès direct et rapide des utilisateurs de fauteuils roulants à des espaces dédiés. On distingue également la salle basse, espace traversant et mobile avec des places assises et debout, différents types de sièges, de couleurs et d’éclairage, de la salle haute, espace épuré et augmenté par de grandes et lumineuses baies vitrées renforcées par un éclairage fluide.
 
Commandé par SNCF Mobilités en janvier 2017, et construit dans les Hauts-de-France par Alstom et par Bombardier qui conçoit et fabrique les voitures intermédiaires à Crespin, il sera livré à partir de 2021.

 

 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire