jeudi 26 octobre 2017

SurferLab : tremplin vers la maintenance intelligente du futur

Le nouveau laboratoire de R&D est inauguré!





C'est une première : une université, une PME et un industriel allient leur expertise et expérience pour créer un laboratoire de R&D dans le domaine ferroviaire.

L'aventure commune a commencé en 2010 autour d'un projet Surfer qui, grâce au soutien de la Région Hauts-de-France - a abouti sur un véritable laboratoire SurferLab qui débute avec des projets très concrets et appliqués.


Un plus pour l'industrie ferroviaire française et le design made in Hauts de France.


Xavier Bertrand, président de la Région Hauts de France est venu couper le ruban avec les présidents des trois partenaires de Surferlab - L'Université de Valenciennes, Prosyst et Bombardier.





C'est parti! Laurent Bouyer (Bombardier), Adbdelhakim Artiba (UNVH),
Xavier Bertrand (hauts-de-France) et Abdallah Asse (Prosyst)


La R&D et particulièrement dans le domaine de la maintenance prédictive, est un facteur de différenciation pour Bombardier sur le marché des technologies ferroviaires. Nos clients attendent de nous des trains toujours plus intelligents, performants, sûrs et économiques.


"La maintenance prédictive permet de réduire les temps de mobilisation du matériel, les couts de maintenance : un vrai plus pour l'exploitant."
Laurent Bouyer


Avec un budget de 2 millions d'euros, Surferlab fait appel à 16 permanents, 9 enseignants-chercheurs de l'université, 4 salariés de Bombardier et 3 de Prosyst. Il partiellement financé par la Région Hauts-de-France et  l'Union Européenne (FEDER) et reçoit le soutien de i-trans et du CNRS. Le laboratoire est situé dans le LAMIH à l'univeristé de Valenciennes.


Demonstration d'un train communiquant avec la tablette
d'un superviseur de maintenance

Prosyst est spécialiste des systèmes de contrôle commandes -
 à gauche un système automobile et à droite un système ferroviaire







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire