vendredi 27 mars 2015

Le Regio 2N V200 quitte Crespin

Première sortie du Regio 2N V200
Regio 2N V200 dans les ateliers de Bombardier à Crespin

Après plusieurs semaines sur la voie d'essai de Bombardier à Crespin, le Regio 2N V200 est parti pour le Centre national d'essais ferroviaires à Valenciennes.

Sur l'anneau de Valenciennes, il subira une campagne d'essai des freins en statique et en dynamique, mais aussi des essais de traction et de EQS.


Ce Regio V200 destiné à la Région Pays de Loire
La Région Pays de Loire est la première région qui a commandé la version du Regio 2N à 200km/h. Après cette commande de décembre 2013, les ingénieurs de Bombardier ont développé cette version pour y intégrer la vitesse requise. 


Le LaboTrain véritable train zéro du Regio 2N à Crespin 

Une série importante de tests a été réalisée sur le LaboTrain ce qui a permis de valider de nombreux points. 

Le Regio 2N V200 sur la voie d'essais de Crespin

Ensuite, le train d'essai a fait ses premiers tours de roues sur la voie d'essai dédiée du site de Crespin. 




Le Regio 2N V200 cotoie un Francilien sur la voie d'essais de Crespin




vendredi 20 mars 2015

Berlin adopte des bus électriques PRIMOVE Bombardier

PRIMOVE, le système de recharge de batterie par induction de Bombardier


Le système de bus électrique PRIMOVE
qui sera introduit à Berlin cet été
Berlin sera la première capitale au monde avec une ligne d’autobus électriques par induction, c'est à dire sans fil, sans prise électrique, sans contact. 






L'introduction de cette technologie de pointe lui permettra de réduire les émissions de CO2 d'environ 260 tonnes par an. Cela équivaut aux émissions de 250 voitures électriques en circulation normale.

Bombardier a posé la première station de recharge par induction PRIMOVE de la première ligne d’autobus électriques berlinoise lors d’une cérémonie avec les partenaires du projet:  l'Autorité des transports publics de Berlin (Berliner Verkehrsbetriebe) et l’Université Technique de Berlin.



Pose de la première station de recharge PRIMOVE 
qui sera intégrée dans la voie à Berlin.


" Une vitrine internationale pour le programme de mobilité électrique de Berlin Brandebourg " 
Ministère fédéral des Transports et de l'Infrastructure Digitale (BMVI)

La ligne 204 sera équipée d'une série de stations de recharge souterraines invisibles qui permettront à la flotte de bus électriques Solaris de desservir 6.1 km toute une journée  sans arrêt supplémentaire pour recharger ou changer de batteries. L'exploitation commerciale débutera cet été.

C'est la liberté! Pour voir comment un bus équippé d'une batterie de 60kWh assure une journée de service sans interruption et sans fil ... ICI

Comment fonctionne la recharge par induction?
Quand un bus électrique s’arrête au-dessus d’une station de rechargement enfouie sous la chaussée, la bobine réceptrice installée sous le véhicule s'abaisse et la transmission d'énergie par induction commence. 
Schéma montrant les composants du système de batteries et de recharge PRIMOVE
des futurs bus électriques de 12m pour Berlin 
Le système est simple, fiable,  rapide. 

Cette opération génère un champ électromagnétique totalement inoffensif pour le conducteur, les passagers et les passants – même pour les personnes équipées d'un stimulateur cardiaque. Grâce à l'optimisation des fréquences de transmission et à une protection ingénieuse, le système de recharge est loin d'atteindre les valeurs limites très strictes établies au niveau européen.

Pour voir la vidéo expliquant le système ICI  et le site internet PRIMOVE  avec les schémas et applications pour tramways, bus et voitures.


Le bus électrique PRIMOVE est entré en service commercial à Braunschweig en Allemagne en Mars 2014
Les bus Solaris de douze mètres de long sont de type électrique Urbino 12 équipés du système PRIMOVE. Ce modèle circule déjà avec succès à Braunschweig en Allemagne depuis Mars 2014. 

mardi 17 mars 2015

La médiation pour entretenir de bonnes relations fournisseurs

Le dialogue peut déméler des situations difficiles

Bombardier a signé la charte interentreprises de médiation  portée par le Ministère de l'économie et des finances et nommé Miguel Saraiva comme le médiateur de l’entreprise avec ses fournisseurs.

Installation des faisceaux de cables Regio 2N livrés par le fournisseur en pied de chaine
Dans une entreprise comme Bombardier qui fabrique des grandes séries de trains pour SNCF et la RATP, la qualité et les délais de livraison sont clés.

Miguel Saraiva,
médiateur de Bombardier
"Bombardier est un concepteur intégrateur" explique Miguel. 

"C’est à dire que nous nous reposons sur environ 400 fournisseurs pour acheter des équipements qu’ils développent et produisent. Ils nous livrent en juste à temps les éléments prêts à être montés en pied de chaine. Nos fournisseurs sont donc essentiels pour nous."

Un élément manquant peut bloquer l’assemblage et la livraison d’un train et entrainer des retards de livraisons qui sont pénalisables par nos clients.

Nous attachons beaucoup d’importance à nos fournisseurs, dans une approche de développer une relation de confiance, des partenariats et également d’anticiper la croissance de leur business et d’anticiper des risques de dépendance.

Environ 400 entreprises fournissent les éléments 
aux chaines de production 
des Regio 2N, Francilien, MF01 et MI09 à Crespin.

Assemblage du Regio 2N à Crespin
Dans des cas difficiles, la médiation permet de garder le dialogue et de régler des litiges bien amont pour éviter des situations insurmontables.

Un exemple de médiation réussie

Pendant son entretien sur BFM Business, Miguel Saraiva donne un exemple de situation difficile avec un fournisseur qui avait cessé de communiquer avec Bombardier et aussi pratiquement cessé de livrer. Miguel Saraiva a fait appel au médiateur national délégué auprès de la Fédération des Industries Ferroviaires. Celui–ci a permis de ré-établir le contact et de comprendre la cause de cette situation dont Bombardier n’était pas du tout responsable mais impacté. Grâce à cette intervention, le problème a été solutionné : un soulagement pour tous. 

Ecouter l’interview du 28 février sur BFM Business Club de France animé par Michel Picot qui explique la démarche .

mardi 10 mars 2015

Les gagnants du concours Francilive Arlequin

Des photos pétillantes aux couleurs du Francilien

La famille Brognart de Saint Cloud a remporté le premier prix, la tablette. Ils ont posé ensemble avec le masque recto puis verso - d'un côté le masque Francilive et de l'autre leurs propres créations colorées. Et il fallait bien que tout le monde apparaisse dans le selfie! Chose faite.

Bravo à toute la famille!

Elle reflète bien l'esprit que Bombardier et Yann Kersalé, l'artiste plasticien bien connu, ont voulu établir pour le Francilien. Un univers qui encourage la bonne humeur pendant une tranche de vie dans les transports.

Depuis, nous avons appris que la famille Brognart est originaire de Valenciennes, le lieu de naissance du Francilien. Quelle coincidence.

Ils habitent à présent en Ile de France depuis plusieurs années et peuvent profiter des trains fabriqués par Bombardier.


Deux créatives rafflent les 2e prix pour leur mise en scène pleine de vie et de poésie.



Sarah a orchestré une explosion de couleurs!


D'un coup de baguette magique, Elise fait apparaitre le Francilien.


Et les troisièmes prix  reviennent à :
Julie se métamorphose en perroquet aux couleurs tropicales.

Clémentine, Solène et Leo font l'Arlequin!
Couleurs épicées de Grégory, comme le Francilien!

Vous pouvez vous imaginer qu'il était difficile de départager entre toutes les photos amusantes et colorées que nous avons reçues. Elles sont encore sur le site FranciliveNous avons attribué beaucoup de coups de coeur...

Félicitations à toutes et à tous, petits et grands!


Encore merci d'avoir partagé ce moment de bonne humeur avec nous tous et continuez à nous suivre et à nous envoyer vos photos.



jeudi 5 mars 2015

Railsponsible pour les achats durables dans le ferroviaire

Six leaders de l'industrie ferroviaire lancent l'initiative internationale Railsponsible

Bombardier Transport,  SNCF, Deutsche Bahn, Alstom Transport, Knorr Bremse, Nederlandse Spoorwegen ont lancé cette nouvelle initiative à Utrecht, aux Pays-Bas. 

Railsponsible a pour vocation d'améliorer le développement durable sur l'ensemble de la chaîne d'approvisionnement à travers le partage de bonnes pratiques et de procédures. Il s'agit de mettre en place une approche commune au sein de l'industrie, et de partager et d'utiliser des outils communs afin de gagner en efficacité.

L'objectif de Railsponsible est de créer une industrie ferroviaire internationale au sein de laquelle l'ensemble des fournisseurs appliqueront des bonnes pratiques éthiques, sociales, environnementales et commerciales.


Railsponsible est ouvert à tous les opérateurs ferroviaires et à toutes les sociétés de la chaîne de valeur de l'industrie ferroviaire, ainsi qu'aux principales associations de l'industrie qui partagent sa vision, ses objectifs et ses engagements.