mercredi 23 juillet 2014

Morgane championne de dextérité


Morgane câble l’armoire électrique
du véhicule
à deux étages des Regio 2N
Morgane Delépine fait partie de l’équipe des huit assembleurs polyvalents chargés de réaliser les travaux électriques dans les véhicules intermédiaires situés entre les deux véhicules de tête. 

Elle intervient exclusivement dans les véhicules à deux niveaux. Sa zone de travail, c’est la montée d’escalier. C’est là que se trouve la grande armoire électrique basse tension qui contrôle une partie des informations circulant dans le train : en provenance de la climatisation, des caméras, des portes…

La jeune électricienne raccorde aussi au système d’alimentation les équipements comme les prises électriques qui permettent au voyageur de recharger son téléphone portable et d’utiliser son ordinateur portable à bord du train, d’être éclairé ou encore de voir à l’écran le prochain arrêt et le programme de la chaîne télévisée régionale.


"La personne qui monte à bord d’un Regio 2N pourra continuer de travailler sur son PC comme si elle était au bureau ou chez elle. Le confort, c’est important quand on voyage plusieurs heures. "
Quel a été votre parcours de formation pour arriver à ce métier ?
J’ai obtenu un bac Élec (électricité des équipements communicants) par alternance, ce qui m’a permis de profiter d’une formation "maison" chez Bombardier. J’ai appris mon métier sur le Francilien, qui est un train déjà très bien équipé, avant d’arriver sur le Regio 2N.
De quoi êtes-vous fière ?
Je suis fière que mon travail soit utile aux voyageurs. La personne qui monte à bord peut continuer de travailler sur son PC comme si elle était au bureau ou chez elle. Le confort, c’est important quand on voyage plusieurs heures, comme c’est souvent le cas à bord du Regio 2N.

Pour Morgane, les armoires électriques
du Regio 2N n'ont plus de secret.
Vous connaissez bien le Regio 2N, quels avantages cela représente-t-il ?
Je suis devenue en quelques années une spécialiste du Vi2N, le véhicule intermédiaire à deux étages du Regio 2N. J’ai travaillé sur le tout premier véhicule produit, fin 2011, et j’en ai vu passer une trentaine d’autres depuis trois ans et demi. 
Je joue aujourd’hui le rôle d’animateur auprès des nouveaux embauchés et des intérimaires qui débutent. C’est motivant et valorisant.

 Ces électriciens cheminent les 25 kilomètres de câbles qui traversent le train de part en part.  Pour cela, ils réalisent des cosses « maison », raccordent les équipements comme les centrales de climatisation ou les caméras.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire