vendredi 14 février 2014

Températures extrêmes pour le Regio 2N à Vienne

Le Regio 2N a terminé ses premiers tests climatiques
Regio 2N sous les spots du centre d'essais
climatiques de Vienne

Les tests climatiques permettent de mettre au point la climatisation du Regio 2N pour garantir le confort des voaygeurs et du personnel à bord.

Ces tests ont été réalisés sur le train N°5 complet dans le centre spécialisé de l'Arsenal à Vienne. Ce centre comprend deux tunnels climatiques. Dans le premier tunner, environ 400 capteurs ont été installés sur le Regio 2N pour tester  la préparation du train. 

Capteurs et équipements de mesure à bord
du Regio 2N pour les essais climatiques










Dans le deuxième tunnel, on obtient des conditions climatiques extrêmes avec des températures allant de -45°C à +60°C. 

Des lumières vives reproduisent la luminosité et la chaleur du soleil, ou encore des courants d'air simulent la vitesse du train.



Un défi corsé lié aux particularités du Regio 2N

Cette étape d'investigation a mobilisé une équipe de Bombardier pendant près de deux mois à Vienne, mais aussi des fournisseurs et du personnel SNCF.

"Comme le Regio 2N comprend des voitures à un niveau et des voitures à deux niveaux, ces voitures provoquent des flux d'air différents. 
Entre les trois zones - le premier niveau, le second et la cabine de conduite - le comportement de l'air diffère". 
Loic Cordelle responsable d'exploitation du projet Regio 2N

Préparer le Regio 2N au grand froid





Les équipes ont aussi fait des essais sur le comble lacune destiné aux personnes à mobilité réduite pour vérifier son bon déploiement en cas de gel.















Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire