jeudi 26 septembre 2013

Regio 2N vedette "made in Crespin"

Plus de 250 invités sont venus découvrir la première rame aménagée Regio 2N 


Dans une ambiance conviviale, les représentants des Régions, de SNCF et des medias ont apprécié l'espace, le confort et le silence du Regio 2N lors du trajet en avant-première jusqu'à la "Gare de Crespin"...




Les représentants des Régions posent à l'arrivée du Regio 2N
avec Lutz Bertling, président de Bombardier Transport et
Jean Bergé président de Bombardier Transport France


















Les Vice-Présidents Transport des Régions Bourgogne, Bretagne, Centre, Champagne-Ardenne, Midi-Pyrénées, Nord-Pas de Calais, Pays de Loire, Picardie et Provence-Alpes-Côte d’Azur, ainsi que des représentants des Ministères des Transports et du Redressement Productif et de Guillaume Pepy, Président de SNCF sont venus découvrir la rame flambant neuve sur le site de Bombardier dans le Nord.



"Le Regio 2N a été retenu pour sa grande capacité, son niveau de confort et sa performance, c’est aussi pour ses multiples déclinaisons possibles comme la version Intervilles V200." 



Ce nouveau train, une automotrice plus large qu’un train conventionnel, offre plus d’espace à bord, un maximum de places assises, de vastes plateformes d’accueil accessibles avec deux larges portes et des salles silencieuses qui se prêtent aux trajets plus longs. 


Cette plateforme Regio 2N se décline en compositions de 6 à 10 voitures, formant des rames de 81 à 135m, qui peuvent circuler à une vitesse entre 160 à 200km/h.




Les bogies du Regio 2N sont conçus
et fabriqués sur le site de Crespin.
Le Regio 2N entièrement aménagé est le huitième de la flotte des neuf trains d’essai qui permet d’effectuer simultanément les milliers d’essais requis pour obtenir l’homologation (l’autorisation de circuler en service commercial). Dans l’attente de l’homologation, plusieurs rames circuleront en marche à blanc dès janvier 2014, afin de faciliter la prise en main du personnel SNCF et de vérifier la fiabilité opérationnelle avant la mise en service commercial.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire