mercredi 20 février 2013

Frédéric fixe les mécanismes de portes du Francilien


Frédéric prépare la mise en place d'une porte de francilien.

Dans l'atelier de chaudronnerie, Frédéric Helleboid anime une équipe spécialisée dans le montage et le soudage des mécanismes de portes du Francilien. 
Un élément central du train pour lequel la précision requise est de l'ordre du millimètre.



"Les contraintes techniques de sécurité imposées dans le ferroviaire et le faible niveau de tolérance, au millimètre près, nous rapprochent de ce qui se fait aujourd'hui dans l’aéronautique." 





On dit que la chaudronnerie est un métier de force?
Réussir des points de soudure précis au bon endroit.

L'atelier de chaudronnerie est un endroit vivant, rythmé par le bruit des meuleuses et des marteaux. 

Mais les métiers de soudeurs et de dresseurs sont bien plus des métiers de précision que de force brute. Les contraintes techniques de sécurité imposées dans le ferroviaire et le faible niveau de tolérance, au millimètre près, nous rapprochent de ce qui se fait aujourd'hui dans l’aéronautique.

Minutie et concentration sur toute la ligne.


Comment en vient-on à travailler en chaudronnerie ?
Comme bien souvent, c'est une histoire de famille. Mon père était soudeur chez Bombardier. Quand il a fallu choisir, c'est bien évidemment vers la chaudronnerie que je me suis orienté et j'y travaille encore. On a même travaillé ensemble un moment. Bon, je ne dis pas que mes enfants feront la même chose, mais de mon côté, je ne regrette vraiment pas mon choix.
 


Qu’est-ce que vous pensez quand vous voyez les franciliens partir vers Paris?

C'est une réelle fierté. Quand on voit l'état d'avancement des véhicules lorsqu'ils sortent de notre atelier, c'est à dire au stade de la "carrosserie", puis qu'on retrouve les mêmes voitures quelques jours plus tard une fois les essais terminés, on se dit qu'on a participé à quelque chose de grand. 

Franciliens prêts pour la livraison sur le site de  Crespin

Même si notre rôle peut paraître minime au regard des proportions du train et des équipements technologiques sophistiqués, on a toujours cette conviction d'avoir apporté notre pierre à l'édifice et de faire partie d'une grande équipe. 




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire