lundi 17 septembre 2018

Bien dans mon train - un jeu concours de Bombardier

Visitez les trains Bombarder d'Ile de France et accumulez des points


Pendant la semaine des transports publics, Bombardier vous transporte et vous propose des distractions pour égayer votre trajet!

Connectez-vous sur www.bien-dans-mon-train.com

Vous pouvez jouer au jeu Mémo couleurs et aussi faire la visite "virtuelle" du Francilien et du Regio 2N grâce à un outil de visualisation de pointe
En bonus, vous pouvez gagner des points en répondant au quiz de fin de visite...donc regardez bien les pastilles d'infos à bord!  


Ensuite, c'est tout simple si vous avez accumulé 260 points,  inscrivez-vous au tirage au sort pour tenter de gagner des enceintes connectées Google home ou des casques audio Beats.



Bombardier vous transporte en Ile-de-France
230 trains Franciliens circulent déjà sur les lignes H, J, K, L et P du réseau Transilien. En parallèle, les Regio2N se déploient depuis quelques mois sur la ligne R. Vous les découvrirez bientôt sur une partie du RER D et la ligne N.

Concentrés de technologies et de services, nos trains contribuent chaque jour à améliorer vos conditions de transport.

Des commandes importantes d'Ile-de-France Mobilités

  • un total de 313 Franciliens commandés
  • un total de 134 Regio 2N, commandés, ce qui représentera la plus grande flotte de Regio 2N de France!
 
...
 
 












jeudi 13 septembre 2018

Un Regio 2N prototype pour le premier train autonome en France







Crespin au coeur du projet de train autonome français


SNCF et les partenaires du consortium ont lancé le projet de developper un train de voyageurs autonome d'ici 2023. L'équipe d'ingénierie de Crespin est responsable de réinventer l’architecture d’un train conventionnel existant, le Regio 2N, pour y intégrer le panel des nouvelles technologies nécessaires au train autonome et assurer l’interface entre le train et l’infrastructure ferroviaire. 
Un Regio 2N servira de prototype pour le premier train autonome
de voyageurs en France



"C’est un projet stratégique pour Bombardier et pour l’industrie ferroviaire",

Laurent Bouyer, Président de Bombardier France.




Les membres du consortium SNCF qui réaliseront le premier train autonome français
Les étapes d'automatisation
Tout d’abord, il s’agit d’analyser les impacts des fonctions d’un train autonome sur une architecture type d’un train voyageur. De cette étude, un concept de train voyageur autonome GoA2 à GoA4 sera établi. De plus, le simulateur virtuel « Virtual Bird » de Bombardier permettra la modélisation du comportement fonctionnel du train voyageur autonome du futur.
Ce projet d’avant-garde permettra de faire évoluer certaines fonctions maitresses du train et probablement de déboucher sur de nouveaux standards ferroviaires. Bombardier s’appuiera sur son expertise internationale pour développer le système de diagnostic embarqué spécifique au train autonome. Le système assurera notamment un dépannage automatique d’un train sans conducteur pour prise de décision et initiation de mesures correctives permettant au train de reprendre sa mission.

Laurent Bouyer, président (gauche) et Nordine Saim, ingénieur en chef responsable
du projet ATO chez Bombardier

Ce premier démonstrateur de train autonome Voyageurs sera apte à circuler sans intervention humaine autant sur ERTMS que sur des voies équipées de signalisation latérale.

Télécharger le dossier de presse complet ici

Visualisez le press book ici

Bombardier: N° 1 mondial des navettes automatiques

Depuis plus de 40 ans, Bombardier développe et met en service des sysèmes automatisés dans le monde, voici quelques références:
  • plus de 30 systèmes sans conducteur pour une quinzaine d’aéroports majeurs : JF Kennedy, Heathrow, Pékin,
  • mis en service des monorails automatisés à Sao Paolo, Riyad, Las Vegas,
  • des systèmes de métros automatiques dans des métropoles comme Londres, Vancouver, Kuala Lumpur.





mardi 28 août 2018

Cap sur la Normandie pour la 1ere rame d'essai de l'OMNEO



Essais de freinage en dynamique sur le Réseau Ferré National en Normandie


Le 1er train d'essai de l'OMNEO quitte le site de production de Crespin
pour commencer sa campagne d'essais en Normandie
Le premier train d’essai OMNEO Normandie a commencé sa campagne d'essai de freinage en Normandie lundi. Ces essais se dérouleront sur les lignes Caen-Lison-Cherbourg.


A bord de ce train, les équipes Bombardier  de l’ingénierie d’essai, Product Introduction, Ingénierie système frein ainsi que le laboratoire de l’Agence d’Essai Ferroviaire de la SNCF ( AEF ) participeront à cette étape majeure du projet.


En tout, Bombardier va construire trois rames d'essais OMNEO pour présenter les résultats des différents essais dans un dossier qui sera présenté à l'Etablissement Public de Sécurité Ferroviaire (EPSF)  qui décerne l'autorisation de rouler en service commercial.

Le premier train d'essai de l'OMNEO Normandie sort des ateliers de Bombardier
Un peu de technique
Ces essais ont pour objectif de valider la performance du système de freinage de cette nouvelle version de la plateforme OMNEO sous différentes conditions de charge
VOM : Vide Ordre de Marche
CN0 : Charge Normale
CE4 : Charge Exceptionnelle
le tout en circulant à grande vitesse jusqu’à 200km/h et dans des conditions d’adhérence normale ou dégradée : les rails sont arrosés avec du savon!

Les équipes d’Ingénierie Essai, Ingénierie système et PI préparent cette campagne depuis plusieurs semaines.

Cette campagne en Normandie se poursuivra jusqu’à la mi-Novembre. En parallèle, le 2e train d'essai ira sur la grande boucle d'essai de Velim en Republique Tchèque et le 3e train sera dotté sur systéme WIFI, permettra de tester les équipement s à bord comme les portes, etc. servira également à tester des rames doubles jusqu'au mois de juin 2019.


Le 1er train d'essai de l'OMNEO arrive en Normandie
Crédits photos Quentin Millet



vendredi 6 juillet 2018

Des salariés Bombardier au Marathon du Mont Blanc


Pas peur d'affronter 6000m de dénivelé positif!

Le week-end dernier, cinq salariés Bombardier se sont lancés ensemble dans un défi qui leur tenait à cœur : participer aux 90km du Mont-Blanc.


Fiers de leurs efforts!

"Cette course à pied en montagne permet de courir dans un décor de rêve, face au majestueux Mont-blanc mais est également très exigeante avec 6000m de dénivelé positif à gravir, des passages en altitude et des sentiers très techniques"
Benjamin Leroy, un des coureurs.


Une seconde pour admirer la vue.
Habitués aux doux reliefs de la Région Hauts-de-France, on les félicite pour ce défi réussi pour Arnaud (19h12), Benjamin (21h42) et Louis (22h18). Philippe et Fabien ont été arrêtés après la mi-course, de peu hors-délai. Mais tous évoquent une belle aventure.


Au travail comme en dehors, nos salariés savent se lancer des challenges et faire preuve d’un bel esprit d’équipe !






mercredi 27 juin 2018

Des étudiants du lycée de Condé mènent un vrai projet industriel


Grarnd succés du projet de fin d'année

Cinq étudiants en 2ème année de BTS CRSA (Conception et Réalisation de Systèmes Automatiques), ont remis un banc test de type Go/NoGo à Bombardier.


Hakim, Florian, Matéo, Kévin et Kilian dévoilent le banc d'essai pour le présenter à Laurent Bouyer, président de Bombardier Transport France.





Ils ont réalisé les plans mécaniques du boitier de test, choisit et dimensionné les composants électriques, décidé d’un automate programmable, de ses cartes d’entrées/sortie, et d’un écran tactile programmable réalisant l’Interface Homme Machine.

Le banc d'essai du manipulateur de conduite du Regio 2N
Ce vrai projet industriel,au cœur du bon fonctionnement du train,  permet d’établir un rapport détaillé des défauts des manipulateurs de traction freinage du Regio 2N, afin de rédiger un contrat de réparation. Ce processus diminue de moitié le temps de test d’un manipulateur. Dans un futur proche, ce projet sera aussi applicable au Francilien (NAT).
Toute l'équipe fière de cette réussite.
Il est le fruit d’un partenariat de longue date, engendré et encadré par l’équipe de Bombardier Services. La coopération des sociétés partenaires de Bombardier, Amphénol, Laine Thiebaut et WAGO, ainsi que le soutien et le professionnalisme du corps enseignant du Lycée du Pays de Condé, étaient également indispensables à son aboutissement et à sa réussite. Ainsi, le partenariat est reconduit pour une année de plus !
Laurent Bouyer remet un chèque au Lycée du Pays de Condé représenté par Mme


Bombardier tient à encourager ce type d'activité pour sensibiliser les jeunes aux métiers de l'industrie ferroviaire, qui méritent d'être plus connus.

Les étudiants dans une cabine de Regio 2N en cours de production,
application directe de leur travail.



jeudi 14 juin 2018

Bombardier est de retour au Salon des Transports Publics 2018 !


Un salon incontournable  des professionnels du transport
Une excellente occasion pour Bobmardier d'accueilir les clients, élus et partenaires sur notre stand.  


Laurent Bouyer (gauche) accueille Louis Nègre, President de GART et le représentant de l'autorité organisatrice des transports de Los Angeles.
Philippe Jeantet, président de SNCF Réseau échange avec  les équipes de Bombardier
Bombardier a présenté les matériels destinés au réseau Ile de France, le Francilien et le Regio 2N IDF, et aussi le tout nouveau RER NG, en consortium.


Les visiteurs ont pu découvrir l’aménagement intérieur de l'OMNEO Premium à travers les lunettes 3D. C'est un niveau de confort style TGV que les voyageurs vont pouvoir apprécier grâce au nouvel aménagement de l'OMNEO pour futures sur les grandes lignes normandes à partir de 2020. Ils ont pu tester le confort incontestable des sièges.
Les sièges de seconde classe du futur OMNEO Normand,
équippés de liseuses, prises électriques, etc.
Jacques Blain présente la plateforme de trains à deux niveaux - OMNEO - 
à la délégation de l'industrie ferroviaire allemande





lundi 11 juin 2018

Découvrez le nouveau design du RER NG


Des trains modernes en Ile-de-France

Le futur design du RER NG aux couleurs d'Ile-de-france Mobilités
Sous l’impulsion de Valérie Pécresse, Île-de-France Mobilités a engagé une politique ambitieuse d’accélération du renouvellement et des rénovations des trains de la Région.
 
Pièce importante de ce programme, le futur RER NG (Nouvelle Génération) est spécialement conçu pour la zone dense de l’Île-de-France. Il doit permettre d’améliorer la régularité des ligne D et E et offrir un confort moderne aux 1,23 million de voyageurs qui l’emprunteront au quotidien à la fin du déploiement des 255 rames prévues.
 
« J’ai tenu à ce qu’une attention forte soit exercée sur le confort dans nos trains qui doit répondre aux attentes des Franciliens en améliorant le service offert avec par exemple une vraie climatisation, des prises USB, un éclairage agréable et des systèmes de vidéoprotection totale », Valérie Pécresse, Présidente de la Région, Présidente d’Île-de-France Mobilités.
Valérie Pécresse (centre) après la signature du design avec Henri Pourpart-Lafarge, Alstom (gauche) , Guillaume Pepy, SNCF et Laurent Bouyer (droite) lors de la signature du design du RER NG.
Répondre aux enjeux de l’Ile-de-France : fluidité, confort et sécurité
L’architecture spacieuse, entièrement ouverte, du futur RER NG et ses portes de près de 2m de large permettent une grande fluidité, réduisant ainsi le temps d’échange entre le quai et le train.
 
Le RER NG présente un profil dynamique, fluide et volontaire, renforcé par la pente du pare-brise et par les 2 échancrures caractéristiques.



Les sièges colorés, reprennent l’esprit de ceux du Francilien, largement plébiscités par les voyageurs.
Le motif « Territoire », choisi par les franciliens lors d’une consultation sur internet (43% des 70000 franciliens se sont rendus sur le site), est composé de lignes de couleur, semblables aux lignes du réseau de transport, qui se superposent sur fond ton sur ton.




Les services offerts à bord sont adaptés aux 4 espaces de voyage distincts pour un haut niveau de confort. Les plateformes d’accueil facilitent la circulation, tandis que les premières plateformes des voitures d’extrémité permettent l’accès direct et rapide des utilisateurs de fauteuils roulants à des espaces dédiés. On distingue également la salle basse, espace traversant et mobile avec des places assises et debout, différents types de sièges, de couleurs et d’éclairage, de la salle haute, espace épuré et augmenté par de grandes et lumineuses baies vitrées renforcées par un éclairage fluide.
 
Commandé par SNCF Mobilités en janvier 2017, et construit dans les Hauts-de-France par Alstom et par Bombardier qui conçoit et fabrique les voitures intermédiaires à Crespin, il sera livré à partir de 2021.