mercredi 24 février 2021

Une étape transformante pour Alstom: réalisation de l’acquisition de Bombardier Transport


Alstom a annoncé le 29 janvier dernier la réalisation de l’acquisition de Bombardier Transport et la création d’un leader mondial de la mobilité, engagé à répondre à la demande croissante en matière de transport plus vert dans le monde entier. Alstom, avec Bombardier Transport, renforcera son leadership sur un marché de la mobilité durable en plein essor, en atteignant une taille critique dans toutes les géographies et en intégrant de nouvelles solutions et sites industriels pour mieux accompagner ses clients à travers le monde. Le Groupe élargi a désormais environ 15,7 milliards  d’euros de chiffre d’affaires combiné et un carnet de commande de 71 milliards  d’euros. Il emploie 75 000 personnes dans 70 pays, possède des capacités d’innovation en R&D sans précédent et un portefeuille complet de produits et de solutions.

En France, Alstom est l’acteur clé de la mobilité et un partenaire majeur des agglomérations, des régions françaises et des opérateurs tels que SNCF et RATP. Implanté sur 15 centres d’excellence ingénierie et industriels, Alstom contribue au dynamisme des économies locales. Ses 11 500 employés sont détenteurs d’un savoir-faire destiné à servir les clients français et internationaux. De nombreux emplois supplémentaires sont générés en France auprès de ses 4 500 fournisseurs partenaires. La présence d’Alstom sur l’ensemble du territoire favorise la proximité avec ses clients pour les accompagner dans l’exploitation de leurs matériels sur le long terme.

mardi 23 février 2021

Indicateurs égalité Femmes/Hommes


Conformément aux dispositions de la Loi du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel, Bombardier Transport France a procédé à l’évaluation des indicateurs relatifs aux écarts de rémunération entre les femmes et les hommes.

Pour l’année 2020, le résultat obtenu est de 87/100.

Bombardier Transport France continuera de déployer des actions afin de garantir l’effectivité du principe d’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans l’entreprise. 

mercredi 9 décembre 2020

Bombardier investit pour l'avenir à Crespin

Bombardier a lancé le 4 décembre un plan d’investissement sans précédent visant à moderniser et à augmenter la capacité de production de son usine de Crespin (Hauts-de-France) à 1 000 véhicules par an.  L’augmentation de la capacité de production et la modernisation de l’usine Bombardier de Crespin seront financées par un investissement majeur de près de 25 millions d’euros.  Ce plan d’investissement baptisé "Plan 1000" s’accompagne de l’embauche d’environ 400 salariés en CDI. 160 embauches ont déjà été réalisées depuis le 1er septembre.


Pour faire face aux retards de production engendrés par la crise sanitaire de la Covid-19, mais également pour honorer dans de bonnes conditions les engagements liés à notre carnet de commandes rempli pour les 4 prochaines années, Bombardier a mis sur pied un plan visant à développer et moderniser nos sites de Crespin et de Bruges.

Pour Crespin, le plan inclut : 
  • Un total de 25 Millions d'€ pour augmenter la capacité de notre site et le moderniser : nouvelles chaines de montage, nouveaux outillages, digitalisation et robotisation de certains process, etc.
  • Une enveloppe de 4M€ pour aider les fournisseurs à suivre notre montée en cadence.
  • 400 créations de postes en CDI, dont 160 déjà effectives depuis le 1er septembre, afin d'accompagner notre développement et pérenniser les compétences au sein de l'entreprise. 




Une inauguration en petit comité

En raison des consignes sanitaires liées à la Covid-19, l'évènement s'est déroulé en petit comité et dans le strict respect des mesures sanitaires, mais nous avons néanmoins eu l'honneur d'accueillir : 
  • Xavier Bertrand, Président de la Région Hauts-de-France,
  • Valérie Létard, sénatrice du Nord et vice-présidente du Sénat,
  • Michel Chpilesky, sous-préfet de Valenciennes,
  • Béatrice Descamps, députée de la 21e  circonscription du Nord, et
  • Laurent Degallaix, Président de la communauté d'agglomération de Valenciennes Métropole. 



Un pacte vert pour le ferroviaire

Au niveau industriel, le « Plan 1 000 » permettra à Bombardier d’augmenter ses capacités de production en créant de nouveaux postes de montage et de nouvelles lignes de production, en acquérant de nouveaux outils plus modernes et plus performants et en adaptant toutes les zones communes en conséquence.
Il s’agira également de moderniser en profondeur l’outil de production, à travers des actions de digitalisation et de robotisation qui contribueront à améliorer la performance des opérations et à réduire la pénibilité de certaines activités, par exemple en chaudronnerie ou en peinture. Bombardier acquerra ainsi des outils de pointe dans l’industrie ferroviaire comme des robots de ponçage ou des outils de contrôle assistés par visées laser.
Les enjeux environnementaux figureront au cœur de cette transformation de l’usine de Crespin. Des actions spécifiques seront mises en place pour soutenir la transition écologique de l’industrie ferroviaire. Bombardier investira notamment près d’1 million d’euros dans une initiative de réduction des émissions de COV (Composés Organiques Volatils) de ses activités peinture.
Le Plan 1 000 prévoit également d’accompagner les fournisseurs de Bombardier à suivre cette montée en cadence et cette modernisation. Des investissements directs chez les fournisseurs permettront de les équiper des outillages nécessaires à cette augmentation de la production. Ce volet représente 4 millions d’euros d’investissement, essentiellement au bénéfice de PME françaises.
Enfin, au niveau des compétences et de l’emploi, ce plan prévoit d’embaucher 400 employés en Contrat à Durée Indéterminée (augmentation des effectifs à hauteur des besoins en volumes et en compétences) notamment par la diminution de la proportion d’employés en CDD ou en intérim. Ceci permettra de conserver le savoir-faire et l’expertise au sein de l’entreprise. 160 embauches ont déjà été réalisées depuis le 1er septembre 2020 : 100 ouvriers (conversion de contrats temporaires en CDI) et 60 employés (cadres, techniciens et agents de maîtrise). Des discussions sont en cours avec des entreprises en difficulté dans la région des Hauts-de-France pour bâtir une approche collaborative (prêts de main d’œuvre, transferts d’employés).



Un pari sur l'avenir

« Le Plan 1 000 est pour nous autant une nécessité industrielle qu’un pari sur l’avenir » a déclaré Laurent Bouyer, Président de Bombardier Transport, France et Benelux.
« C’est une responsabilité sociale dans ce contexte de crise. C’est aussi la preuve de la vitalité de notre site industriel et une occasion inédite de moderniser notre outil de production, grâce à des processus informatisés, des outils robotisés et des solutions plus respectueuses de l’environnement. La France traverse une crise économique sans précédent. La Covid-19 perturbe durablement notre environnement. Et les Hauts-de-France ne sont pas épargnés par les réductions d’effectifs (pensons à des industries comme l’automobile, le pneumatique ou l’aéronautique). C’est pourquoi il est important pour nous, qui sommes implantés depuis plus de 30 ans dans la région, de lancer en cette période trouble un plan d’investissement massif qui va améliorer nos capacités de production et développer nos activités, au profit de toute la filière ferroviaire et de toute la région ».
« Notre carnet de commandes est rempli pour, au moins, les 4 prochaines années » a précisé Didier Fernandes, Vice-président Gestion de Projets, Bombardier Transport France et Benelux. « Nous devrons livrer en 2021 près de 400 voitures pour le Francilien (le train cofinancé par Ile-de-France Mobilités et SNCF) et plus de 500 voitures de la plateforme OMNEO (les trains régionaux à deux niveaux commandés par 10 régions françaises). À cela s’ajoutent les voitures intermédiaires du RER NG (destinées aux lignes D et E du RER), les véhicules intermédiaires et les voitures de tête non motorisées du train M7 de la SNCB (Belgique) et prochainement les nouvelles voitures du métro parisien MF19 », a-t-il conclu.
Plusieurs médias étaient présents pour couvrir le lancement (France 3, Radio-France, AFP, La Voix du Nord) et ils ont permis de donner à cette annonce un retentissement remarquable. La presse régionale et nationale s'est fait écho durant tout le week-end de ces annonces positives pour l'avenir de notre site industriel. 


C’est une grande fierté de voir notre usine et le savoir-faire de tous nos employés ainsi mis à l’honneur.
C'est surtout le gage d'un bel avenir pour notre site, dont nous devons nous réjouir, alors même que le contexte économique au niveau national est particulièrement difficile pour nombre d'entreprises et de salariés. 



mercredi 26 août 2020

Le nouveau train OMNEO Premium fait sa marche inaugurale en Région Centre-Val de Loire

Conçu et fabriqué par Bombardier Transport sur son site de Crespin dans les Hauts-de-France, le premier des 32 nouveaux trains OMNEO Premium de la région circulera dès le 15 septembre sur la ligne Paris-Orléans-Tours, remplaçant ainsi les anciennes voitures Corail datant des années 1970.


Le mardi 25 août, le nouveau train OMNEO Premium de Bombardier a fait sa marche inaugurale entre Orléans et Blois, emmenant à son bord plus de 150 invités, parmi lesquels le Préfet de région (Pierre Pouessel), le Président de la Région Centre-Val de Loire (François Bonneau), le Président de la SNCF (Jean-Pierre Farandou), le Président de Bombardier Transport France & Bénélux (Laurent Bouyer) et le maire de Blois (Marc Gricourt).


Bientôt sur une ligne près de chez vous

Dès la fin de l’été 2020, avec un déploiement complet fin 2022, ces nouveaux trains OMNEO Premium viendront remplacer les actuelles rames tractées Corail sur les lignes Paris-Orléans-Tours, Paris-Bourges et Paris-Montargis-Nevers.

Capables de rouler à 200 km/h, ces trains proposeront plus de confort, une meilleure accessibilité et de nouveaux services à bord. Les voyageurs apprécieront notamment

  • la climatisation,
  • des prises USB & électriques
  • des écrans d’information avec des plans de ligne dynamiques montrant la position réelle du train
  • 9 espaces vélo dans chaque rame
  • mais aussi et surtout de nouveaux sièges dignes du confort proposé à bord de rames TGV.
Avec le renouvellement de sa flotte, la Région inaugure une montée en gamme des dessertes longues distances RÉMI EXPRESS.


Un train qui vous ressemble

Ce train est le fruit d’un travail de Bombardier avec les équipes de la Région et de la SNCF, pour répondre aux besoins des utilisateurs de ces lignes longue distance. Les équipes ont travaillé à concevoir un train capacitaire tout en offrant un haut niveau de confort, notamment pour la clientèle touristique et d’affaires. Grâce à son architecture inédite mêlant des voitures de 1 et de 2 niveaux, l’OMNEO Premium répond à ces 2 exigences.

Il bénéficie aussi d’un design personnalisé et soigné à l’image de la région Centre-Val de Loire. Le design véhicule un sentiment de sérénité, quelle que soit la classe empruntée, et rappelle des signes d’appartenance au territoire avec notamment les couleurs et le cœur du logo sur la livrée extérieure, la couleur dominante jaune, clin d’œil à la pierre tuffeau symbole de la Région. Ou encore le travail ouvragé sur les portes de circulation, référence aux châteaux de la Loire.


Un train made in France

Le site historique de Crespin, premier site industriel ferroviaire français, pilote la conception et la fabrication des rames OMNEO Premium Centre-Val de Loire. Près de 2 000 employés de Bombardier travaillent sur le site de Crespin pour répondre aux enjeux de la mobilité en France, et à l’export.

En janvier 2019, pour la première fois dans l’industrie ferroviaire française, les trains OMNEO de Bombardier ont reçu la certification « Origine France Garantie », décernée par le Bureau Véritas et l’association Pro France.

C’est donc un train Origine France Garantie qui emmènera dans les prochaines semaines les voyageurs de Paris vers Orléans, Tours, Bourges, Montargis et Nevers.

mardi 23 juin 2020

27 OMNEO supplémentaires pour les grandes lignes normandes

Après les premières livraisons d’OMNEO Premium et la reprise industrielle post- COVID du site de Crespin, la Région lance une commande supplémentaire pour renouveler son parc
Un train certifié Origine France Garantie pour moderniser les grandes lignes de Normandie
Bombardier Transport, fournisseur mondial de solutions de mobilités, a reçu une commande supplémentaire de 11 rames BOMBARDIER OMNEO Premium, automotrices à deux niveaux intervilles (270 voitures) de SNCF pour le compte de la Région Normandie qui finance à 100% cette commande. Cette levée d’options s’élève au total à 162 millions d’euros (182 millions de dollars US) et s’inscrit dans le cadre du contrat signé avec SNCF en 2010 qui prévoit la fabrication d’un maximum de 860 trains de la plateforme OMNEO pour les Régions. Cette commande de 11 rames OMNEO Premium s’ajoute à une précédente commande de 16 rames OMNEO Premium reçue en mars dernier, représentant un montant de 245 millions d’euros ($275 millions de dollars US). Les valeurs données incluent les indexations de prix basées sur une évaluation de bonne foi des hypothèses.

Ce sont donc au total 27 OMNEO Premium supplémentaires que Bombardier fournira à SNCF pour la Région Normandie.



La Région Normandie compte déployer ces nouveaux trains plus spacieux et confortables sur les lignes très fréquentées de Paris – Vernon - Rouen et Paris – Evreux – Serquigny. Les premiers trains de cette commande seront livrés à partir de fin 2023. La Région disposera alors d’une flotte de 67 OMNEO Premium, dont la maintenance sera principalement réalisée dans le nouveau technicentre SNCF de Sotteville-lès-Rouen, ainsi qu’à Caen et au Havre. Le choix de la Région de disposer d’une flotte de matériel de la même famille permettra de gagner en flexibilité d’exploitation et d’optimiser les coûts de maintenance.

« Les voyageurs vont découvrir un nouveau style de voyage en train avec l’OMNEO Premium de Bombardier. Nos ingénieurs ont misé sur l’espace au profit des voyageurs et des places assises, et des équipements intérieurs grand confort », a déclaré Laurent Bouyer, Président de Bombardier Transport France. « Ces trains, entièrement conçus et fabriqués sur notre site à Crespin, en Région Hauts-de- France, ont reçu la certification Origine France Garantie. »

En Janvier 2020, Bombardier a commencé à livrer les premières rames de la commande initiale de 40 exemplaires signée en novembre 2016 qui sont désormais mises en service commercial.

La Région Normandie a été la première région à commander des trains de type OMNEO Premium pour laquelle Bombardier a développé un aménagement intérieur et une livrée extérieure personnalisés aux couleurs de la Région.

La version OMNEO Premium a été imaginée pour permettre aux voyageurs de retrouver le plaisir des trajets longue distance et offre un niveau de confort exceptionnel. En 1ère comme en 2ème classe, chaque voyageur dispose de deux accoudoirs indépendants et d’un dispositif d’inclinaison du dossier, d’une liseuse individuelle, d’une prise USB et d’une prise électrique et d’une large tablette. L’information voyageur est assurée par des afficheurs LED répartis dans la rame et des écrans TFT dans les salles pour les voyageurs. Une indication dynamique des réservations des sièges apporte une information très utile aux voyageurs.

L’aménagement de ces nouvelles rames OMNEO sera légèrement adapté pour permettre d’atteindre 553 places assises par rame de 135 mètres, et offrira 12 emplacements vélos par rame.
 
Recap des commandes OMNEO
La plateforme OMNEO, dont sont issus le Regio 2N et l’OMNEO Premium, est une famille de trains à deux niveaux extra-larges qui allie capacité, confort et accessibilité. Les différentes versions permettent d’assurer des services périurbains, régionaux et intervilles. La performance d’environ 250 trains de cette famille qui circulent aujourd’hui contribue à la régularité du service.

A ce jour, les Régions ont commandé 455 rames de la plateforme OMNEO soit 118 rames de version OMNEO Premium pour Centre-Val de Loire (32), Hauts-de-France (19) et Normandie (67); et 337 Regio 2N pour l’Auvergne-Rhône-Alpes (59), Bretagne (26), Centre-Val de Loire (14), Hauts-de-France (25), Ile-de-France (142), Nouvelle Aquitaine (24), Occitanie (18), Pays-de-la-Loire (13), Provence-Alpes-Côte d’Azur (16).

mardi 2 juin 2020

Reprise compléte à Crespin : production 100% effective

Trois semaines après le redémarrage des activités industrielles du site de Crespin: la production est à 100% effective.
 
Aujourd’hui, le 2 juin, les effectifs de production du site de Crespin sont au complet, à l’exception de quelques personnes qui ont des obligations familiales ou médicales, et representent un total de 1715 personnes sur le site. Ainsi toutes les lignes de production de tous les projets sont à présent opérationnelles.
Le site de Bombardier à Crespin, premier site industriel ferroviaire en France
« Nous nous étions fixés l’objectif de retrouver notre rythme de production pour début juin et avons tout mis en œuvre pour y arriver et retrouver nos effectifs de production au complet. Nos équipes ont mis les bouchées doubles pour y parvenir, motivées par les besoins de service garantie et de matériel de nos clients »
 
Laurent Bouyer, président de Bombardier Transport France-Benelux

Un dispositif important de protection contre le COVID19 a été mis en place et un programme de formation a été déployé systématiquement pour que les équipes travaillent en toute sécurité, comprennent les règles d’or et les appliquent à leur poste de travail et pendant les pauses.

Un premier train Francilien a pu être livré au client en fin de semaine dernière et d’autres livraisons de Regio 2N et OMNEO Premium suivront courant juin, ainsi que de voitures de RER NG à notre partenaire. Nos équipes de service de garantie basées dans les technicentres aux côtés de nos clients sont en poste depuis deux semaines.

Intervention de service garantie
A Bruges, la reprise opérationnelle du site est également terminée et s’est déjà traduite par la livraison de deux voitures de M7 il y a deux semaines.

Selon les directives gouvernementales, les équipes non liées à la production continuent le télétravail pour assurer l’ingénierie et la coordination des projets, et les fonctions associées.